Faites racheter votre prêt immobilier !

Avec des taux d'intérêt toujours à la baisse, la question du rachat de prêt immobilier reste à l'ordre du jour.

Rachat de prêt immobilier

 

Qu’est-ce qu’un rachat de prêt ?

Afin de faire profiter à l’emprunteur de taux d’intérêt plus bas, le rachat de prêt consiste en la mise en place d’un nouveau crédit immobilier visant à solder le prêt initial.
L’emprunt est en quelque sorte transféré dans un nouvel organisme bancaire proposant des conditions plus intéressantes.

 

Pourquoi faire racheter son prêt immobilier ?

  • Diminuer le montant des mensualités

Vous prévoyez une baisse de vos revenus, vous souhaitez souscrire un crédit voiture, réaliser un investissement locatif ou simplement mettre un peu d’argent de côté tous les mois ?

Faire racheter votre prêt dans le but d’en réduire la mensualité est un bon moyen de laisser de la place à vos nouveaux projets.

 

  • Diminuer la durée de remboursement

Il s’agit de la solution qui génère l’économie globale la plus importante !

Deux raisons expliquent ce constat : les taux étant directement liés à la durée de l’emprunt, une durée plus courte permet de profiter de taux automatiquement plus bas.

De plus, les intérêts sont calculés de manière annuelle, réduire le nombre d’années revient finalement à faire diminuer le coût de son prêt immobilier.

 

Exemple cout crédit immobilier

 

 

  • Financer des travaux

Vous vivez dans votre résidence depuis quelques temps maintenant et souhaitez y apporter des améliorations coûteuses ? Un rachat de votre prêt immobilier peut vous permettre d’emprunter une nouvelle enveloppe budgétaire incluant ces travaux (cuisine, terrasse, piscine…). Il s’agit d’une alternative intéressante au prêt à la consommation dont les taux sont plus élevés sur des durées plus courtes entrainant des mensualités plus importantes.

 

Quelles conditions pour un rachat de prêt ?

Une opération de rachat de prêt entraîne différents frais :

  • Des indemnités de remboursement anticipé, prélevées par la banque initiale ;
  • Des frais de garantie, obligatoires lors de tout emprunt immobilier ;
  • Et des frais de dossier prélevés par le nouvel organisme bancaire.

 

Afin qu’un rachat de prêt soit considéré comme intéressant pour l’emprunteur, un taux d’intérêt inférieur ne suffit pas. L’écart doit être significatif (on parle généralement d’un écart de taux d’au moins 1%). Dans les faits :

  • Certains rachats affichant un écart inférieur à 1% peuvent être intéressants, notamment lorsque le nombre d’années restantes est élevé ou lorsque le capital restant dû est conséquent ;
  • A contrario, certains rachats affichant un écart supérieur à 1% peuvent s’avérer peu intéressants, par exemple lorsque la durée restante est courte ou que le capital restant est faible.

Afin de réaliser ces calculs et de déterminer la meilleure solution pour votre projet, mieux vaut donc demander l’aide d’un professionnel.

 

A savoir !

  • Pour un rachat de prêt immobilier aucun apport n’est nécessaire : les différents frais mentionnés ci-dessus sont inclus dans le nouvel emprunt.

 

  • Qui dit rachat de prêt dit nouvelle étude financière : la validation de votre dossier repose sur les mêmes critères que pour le prêt initial (taux d’endettement, reste à vivre, bon fonctionnement de vos comptes…). Il ne suffit donc pas toujours d’avoir été financé une première fois pour que votre dossier de rachat soit automatiquement validé dans une nouvelle banque !

 

 

Retour à l'accueil