Courtier prêt immobilier Dynamique des taux Taux d'usure

Pourquoi le taux d’usure bloque l’accession au prêt immobilier en 2022 ?

  • Sticky
  • 20 septembre 2022

Pourquoi le taux d’usure bloque une partie des ménages français à l’accession au prêt immobilier ? Le taux d’usure est un réel sujet de préoccupation pour l’ensemble des métiers de l’immobilier. Les banques, les notaires, les agents immobilier et les courtiers alertent la Banque de France sur la nécessité de relever l’indice du taux d’usure le plus rapidement possible.

Qu’est ce que le taux d’usure ? Comment impacte-t-il vos projets ? Et surtout, comment réussir à obtenir un prêt immobilier face à ce taux d’usure ?

Comment se calcule le taux d’usure ?

Le taux d’usure est le taux maximal auquel un établissement bancaire peut vous prêter de l’argent. Au-delà de ce taux, vous ne pourrez rien y faire, la banque ne vous prêtera pas d’argent car formellement interdit par la loi.

Pour calculer ce taux d’usure, rien de bien compliqué. On ajoute le taux d’intérêt, le taux de l’assurance emprunteur, les frais de garantie, et les frais de dossier. On mélange tranquillement le tout jusqu’à obtenir le TAEG. Le Taux Annuel Effectif Global.

Le taux d’usure, c’est le calcul moyen de ce TAEG sur le dernier trimestre majoré de 30 %. On vous avait bien dit qu’il n’y avait rien de compliqué !

Sur le papier

Le taux d’usure a été créé depuis des siècles. Littéralement. On trouve des documents attestant de l’usure 1750 ans avant Jésus Christ. Et pour autant, ce sujet reste méconnu des emprunteurs lors de la souscription d’un crédit. Parce qu’il n’a jamais trop été un réel sujet ces dernières années. Mais depuis début avril, la problématique du taux d’usure lors d’un achat immobilier est réelle.

Sur le papier, ce taux d’usure est une protection des emprunteurs contre des pratiques qui seraient jugées trop élevés et qui pourraient les mettre en difficulté. Cela part d’une bonne intention, mais c’était sans compter sur l’augmentation des taux d’intérêt qui évolue beaucoup plus rapidement que celle du taux d’usure. Cela provoque donc un coup de frein, voire un coup d’arrêt, sur certains projets immobiliers.

En réalité : pourquoi le taux d’usure bloque l’accession au prêt immobilier ?

Les taux de crédit ont augmenté de façon très significative ces derniers mois. Pour autant, ils restent très bas car ils partaient aussi de très bas. Malheureusement, le taux d’usure étant calculé avec un trimestre de décalage par rapport aux taux réellement pratiqués par les banques, la courbe ne suit pas la même tendance et cette protection des emprunteurs se retourne contre ces derniers.

Pour vous donner un exemple, aujourd’hui nous avons des taux qui ressemblent aux taux d’intérêt du printemps 2017. Sauf qu’il y a 5 ans, le taux d’usure était à un peu plus de 3 % contre 2,57 % aujourd’hui.  Avec un taux d’usure à plus de 3 %, il y avait donc largement la place pour le taux de crédit, le taux de l’assurance et les frais annexes. Alors qu’aujourd’hui, les taux d’intérêt sont déjà quasiment au niveau du taux d’usure et la marge de manœuvre pour ajouter les autres frais est donc très limitée voir inexistante.

Comment contourner le taux d’usure ? 

A chaque problème sa solution : chez JOSS, nous avons toujours réussi à contourner ce taux d’usure pour nos clients. A coup de gouttes de sueur et de négociations pour optimiser les plans de financement et optimiser les assurances emprunteurs.

Nous vous conseillons sur vos projets immobiliers pour pouvoir les réaliser en toute sécurité.

La perspective prochaine de la révision du taux d’usure le 1er octobre (J-10 woop woop !) va également apporter une nouvelle dynamique pour faciliter l’obtention des crédits immobiliers auprès des ménages français.

Pour vous rassurer sur votre capacité d’emprunt, Joss a développé pour vous un outil vous permettant de simuler votre enveloppe budgétaire.

Leave a Reply